Commune
Présentation PDF Imprimer Email
 Commune de Romainmôtier-Envy, Place du Bourg, 1323 Romainmôtier

écusson commune de Romainmôtier-Envy

La commune actuelle est le fruit de la fusion, le 1er janvier 1970, des communes de Romainmôtier et d'Envy. Romainmôtier peut se targuer du titre de ville depuis que ce droit lui a été conféré par LL.EE. en 1581. La petite ville doit son existence au couvent issu de l'ermitage que fondent en 452, dans le vallon du Nozon, saint Romain et saint Lupicin, venus de Condat (Saint-Claude, Jura français).

Prieurs et abbés vont se succéder pendant un millénaire de vie souvent agitée, les biens du couvent ne laissant point les seigneurs laïques des alentours indifférents. Jusqu'au Xe siècle, le couvent resta modeste. En 929, la comtesse Adélaïde, soeur du roi Rodolphe ler de Bourgogne, le cède à la jeune abbaye de Cluny, en Bourgogne. Une administration directe par l'abbé de Cluny aux Xle et Xlle siècles fut bénéfique pour le couvent. Les transformations et les agrandissements successifs de l'église pendant cinq siècles en attestent. Cette église est en fait le troisième sanctuaire construit sur le site de la première fondation du Vle siècle, remplacée au Vlle siècle par un édifice deux fois plus grand. Quant à la vie communale, elle est déjà active au Xllle siècle puisque le village a sa propre église paroissiale. Comme les autres villages de la terre de Romainmôtier, il est administré par un mayor. C'est à cette époque que les sujets du monastère sont mis au bénéfice de franchises qui font d'eux des hommes libres, certes, mais astreints à diverses redevances assez curieuses, car ces franchises furent parmi les toutes premières à être édictées.

On signalera au passage la célébration le 6 décembre 1500 à Romainmôtier du mariage de Marguerite d’Autriche et de Philibert le Beau, Duc de Savoie.

La conquête du Pays de Vaud par les Bernois, en 1536, sonne le glas des institutions religieuses. Les biens du couvent passent entre les mains de LL.EE. Le bourg reçoit les biens de la cure, des confréries et de l'hôpital, ce qui augmente sensiblement ses revenus, et on démolit l'église paroissiale. Il acquiert ensuite le moulin, le battoir et la raisse sur le Nozon qui avaient appartenu au couvent. A l'important monastère du Moyen Age succédera un riche bailliage à l'époque bernoise.

La fin de l'Ancien Régime fit retomber Romainmôtier au rang de simple village. En 1835, Maurice de Lerber remet en activité l'ancienne tuilerie-briqueterie, puis crée une usine avec fonderie et ateliers de fabrication de pompes à feu que l'on appelait encore au début du siècle passé des seringues. Grâce à la force hydraulique du Nozon, d'autres industries s'établirent à Romainmôtier. Les maisons Maillefer et Golay-Buchel y ont fait leurs débuts. Une roue à eau encore utilisable animait un martinet à la forge.

Un endroit où il fait bon vivre…

Prés de 70 % de la population travaillant à l’extérieur de la Commune, on pourrait penser que Romainmôtier-Envy se morfond durant la journée dans une certaine léthargie. Ce n’est pas le cas. Romainmôtier-Envy dispose de nombreux commerces et artisans qui font le bonheur de nos citoyens et nos nombreux visiteurs. Restaurants, hôtels, épiceries, boulangerie, et j’en passe, vous feront passer d’agréables moments en nos murs. Il est vrai qu’après avoir pu assister à un concert, à un spectacle, ou simplement au culte dominical, il est bien agréable de pouvoir se sustenter dans un cadre idyllique. Je ne peux que vous conseiller de visiter le site Internet de la commune afin de prendre connaissance d’un agenda des plus fournis.

Malgré notre éloignement relatif de grands centres urbains (une demi-heure de Lausanne ou d’Yverdon-les-bains), notre commune dispose d’une excellente infrastructure : ADSL, téléréseau, transports publics, gaz naturel… La place du Bourg est même équipée d’un accès Internet public sans fil.

De nombreuses sociétés locales animent également notre ville :

  • La fête de la rose et des plantes parfumées se déroule chaque année sur une place dominant le Bourg.
  • Le marché artisanal tous les deux ans vous fait découvrir des produits de toute la région
  • La foire d’automne et bourse aux sonnailles vous plongent tous les ans dans un univers emprunt de tradition.

Romainmôtier fait partie de la Fédération des sites clunisiens, fédération qui vient de recevoir le label de Grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe.

Une nouvelle zone industrielle en bordure de la route cantonale, à proximité de la gare CFF, nous permettra d’accueillir dans les meilleures conditions différentes entreprises régionales.

Romainmôtier a toujours tout au long de l’histoire joué un rôle moteur dans sa région. Peut-être est-ce l’influence de nos ancêtres, dont certains illustres, qui nous guident dans certains débats de sociétés. Il est réjouissant pour notre démocratie de constater que même la voix d’une petite commune peut être entendue et avoir un certain impact.

Depuis décembre 2004, Romainmôtier-Envy s’est déclarée zone hors AGCS (Accord Général pour le Commerce des Services). Notre opposition à cet accord, signé dans le cadre de l’OMC, pourrait être interprétée par certains milieux comme une volonté de refuser tout développement économique. Ce n’est pas le cas. Nous pensons simplement que le développement économique doit se faire en respectant une certaine solidarité et en ne mettant pas en danger les fondements même de notre société. Se déclarer hors AGCS est simplement un signal que nous ne voulons pas accepter n’importe quoi et à n’importe quel prix. Il y a des domaines qui ne peuvent simplement pas être traités comme un simple acte commercial…

Un endroit où il fera bon vivre…

Notre petite commune est confrontée à de nombreux défis : libéralisation des services publics, désengagement de l’État dans de nombreux domaines, … Ces coups de boutoirs successifs mettront à mal notre société.

C’est dans ce contexte que je suis convaincu que notre localité pourra préserver son identité si particulière. Pour cela il faudra explorer des voies où l’humain joue un rôle central et où la solidarité reste prépondérante.

Le tourisme jouera certainement un rôle important dans le développement de notre bourgade, mais il faudra que cela se fasse en douceur dans un profond respect des lieux et de ses habitants.

Romainmôtier-Envy est un endroit où il fait et où il fera bon vivre. Le temps y a laissé son empreinte et nous motive dans une planification qui permettra à notre commune de mettre en place un développement contrôlé et harmonieux.

Pascal Lugon
Syndic (2002-2009)

 
Powered by Joomla using a RocketTheme template - © 2008 romainmotier.ch